Rihanna, malade, interrompt encore un concert!!!!!la verité sur ce qui lui arrive

Publié le par dachrybibs

     

  Rihanna est-elle vraiment au bout du rouleau ? Après avoir annulé son concert en Suède le mois dernier, la chanteuse barbadienne a été contrainte de quitter la scène au Portugal ce week-end… pour aller vomir.

Si l'on devait classer les artistes qui travaillent le plus sur la scène pop internationale, Rihanna aurait sans aucun doute sa place dans le Top 5. La jeune femme, actuellement en tête des charts internationaux avec son hit "We Found Love", enchaîne en effet les albums et les tournées : ces trois dernières années, elle a sorti un album tous les ans, dont elle a exploité au moins six singles. Elle a aussi tourné des clips, des publicités pour des marques de vêtements, d'alimentaire et de cosmétiques, tout en se produisant sur scène dans le cadre de deux tournées mondiales et en participant à de nombreuses émissions de télé pour assurer sa promotion à travers le monde.

La dernière en date, le "Loud Tour", a commencé le 4 juin dernier, soit trois mois à peine après la fin de sa tournée précédente, le "Last Girl on Earth Tour", qui a duré un an et comportait 67 dates. Le "Loud Tour", pour sa part, se terminera dans deux jours après 98 arrêts en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

La santé de Rihanna vacille

Mais ce planning commence à mettre à l'épreuve la santé de la jeune femme. Le mois dernier, la star a ainsi dû annuler son concert en Suède après avoir été transportée d'urgence à l'hôpital en raison d'une violente grippe. Rihanna s'est alors excusée sur Twitter.

Et à deux jours de la fin du "Loud Tour", la santé de Rihanna inquiète à nouveau. Ce week-end, lors d'un concert au Portugal, la jeune femme a en effet été contrainte de quitter la scène avant la fin d'une de ses chansons, le hit mondial "What's My Name", revenant à temps pour enchaîner avec un autre de ses succès i... (...) Lire la suite de l'article

Publié dans peoples

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article